Habitat et environnement

Plan Local d'Urbanisme



LE PLAN LOCAL D’URBANISME POUR CHAUVIGNY

 

 

Chauvi vue aérienne châteaux.JPGI – Le volet développement du PADD


Un développement de l’urbanisation équilibré entre le centre ville et les villages en prévoyant des capacités d’urbanisation futures,suffisantes pour satisfaire les besoins identifiés dans le diagnostic.
L’objectif retenu est d’atteindre les 8000 habitants d’ici 2015-2020.
Le projet de développement doit renforcer la commune dans son rôle de pôle d’appui au cœur d’un territoire rural de l’est du département.

Un scénario de développement multipolaire en matière d’habitat :

- Le scénario retenu est celui d’un développement multipolaire avec la participation des villages principaux à la croissance de la commune.


- Les capacités d’accueil des villages seront modulées dans le temps en fonction de leur niveau d’équipement et de la programmation des équipements à créer, à étendre ou à renforcer.

 

 

PLU-2.modif.jpg

 

En ville et autour de la ville, l’accueil des nouveaux habitants pourrait se faire :

* au nord, autour des zones à urbaniser qui existent déjà et auxquelles il peut être intéressant de donner de l’épaisseur

* autour de la gare, avec un programme mixte

* dans les zones à urbaniser en coeur d’îlot sur le plateau de Peuron ou à La Noraie

* au sud-est, autour de la voie romaine (2 phases).

 

 


 

 

 

PLU-4.modif-BIS.jpg

 

 

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable affirme la volonté d’une meilleure utilisation du foncier disponible :

* par l’utilisation du droit de préemption urbain,
* par la maîtrise de l’organisation des zones à urbaniser : une réflexion est engagée sur le   fonctionnement et l’aménagement de certains secteurs qui se traduira par des orientations particulières d’aménagement.

Un développement diversifié en matière d’économie
Le projet communal conforte les pôles d’activités existants
à Peuron et au Planty ainsi que les activités d’extraction de
la pierre sur le site d’Artiges au nord de la ville.

 

Dans le centre ville, le projet communal s’articule autour de trois axes :

 


* un renforcement de l’accueil touristique,
l’amélioration des conditions d’accueil du commerce,
* le développement des équipements (médiathèque, salle polyvalente)
  et de services adaptés aux besoins de la commune.

 

La mixité sociale
Le PADD intègre la mixité sociale en introduisant dans certains secteurs bien situés (par exemple celui de la gare) la possibilité de réaliser des opérations mixtes :

* en terme de formes urbaines : mixité du petit collectif, des maisons de ville et des lots
* en terme d’occupation des logements : mixité du logement social et de l’accession à la propriété.

 

II – un projet pour le centre-ville :PLU-6.modif-BIS.jpg

Sur le centre-ville, les grandes orientations du PADD

sont de :

- poursuivre la mise en valeur / restauration du bâti,

- permettre le renouvellement urbain sur certains îlots,

- mettre en valeur l’eau dans la ville (ruisseaux et Venne),

- favoriser l’implantation / le maintien et le développement   du commerce par des itinéraires piétons notamment,

positionner les équipements (maison des associations, pôle administratif et médiathèque, les halles).

 

 

 

 

 

PLU-7.modif-BIS.jpgIII – Le volet protection du PADD

1°) Des espaces naturels protégés

Le projet de PADD préserve :

- les grands boisements de la Forêt domaniale de Mareuil et des coteaux,
les vallées souvent boisés et parfois inondables des affluents de la Vienne,
- la vallée inondable de la Vienne,
- les espaces ayant une forte valeur écologique : ZNIEFF
- les haies, le principe retenu étant de préserver en priorité les haies en bordure de routes et de chemins.

2°) La prise en compte des activités agricoles

Le PADD préserve les espaces agricoles présentant une valeur économique ou agronomique. Il s’appuie sur l’étude agricole réalisée par la Chambre d’Agriculture. Il prend en compte les espaces agricoles ayant une forte valeur économique ou agronomique. Il permet le développement des sièges d’exploitation.

3°) La mise en valeur patrimoniale

La préservation des vues sur et à partir de la ville ancienne constitue un axe structurant de l’urbanisation notamment par rapport à l’Est de l’agglomération. Elle se traduira par laprotection de certains secteurs inconstructibles) et des prescriptions particulières sur d’autre secteurs moins sensibles (limitation des hauteurs, aspect extérieur des constructions).
La mise en valeur du patrimoine s’appuiera sur une politique touristique.
La protection du patrimoine architectural reprend le repérage effectué dans le POS et le PLU s’attachera à faciliter la compréhension des prescriptions sur le plan réglementaire.

4°) La prise en compte des risques

- risques d’inondation dans la vallée de la Vienne et du Talbat ( Plan de Prévention  des Risques  Inondation)
- argiles gonflantes
- sécurité
- transport de matières dangereuses